Dépression nerveuse



La dépression nerveuse est une maladie mentale grave que l’on ne doit pas prendre à la légère car elle peut entraîner des conséquences dramatiques chez la personne malade. Il existe plusieurs formes ou déclinaisons de la dépression nerveuse comme la dépression post-partum, le désordre affectif saisonnier, la dépression mélancolique, la dépression maniaco-dépressive...



Voici les plus courantes :

La dépression nerveuse mélancolique ou le patient bouge très peu, est dans un état de ralentissement intense. Elle survient quand le patient n’est plus capable de ressentir du plaisir. Elle s’accompagne alors de perte d’appétit, d’insomnie et d’irritabilité.
La dépression nerveuse délirante : Le patient entend des voix, il a des hallucinations, il a aussi des idées délirantes comme par exemple qu’on ruiné sa famille et qu’il mérite d’être punit ou de mourir.
La dépression nerveuse atypique concerne des personnes capables de faire face au monde extérieur tout en donnant l’impression que tout va pour le mieux. Cependant, son humeur peut varier de manière exagérée selon les événements bons ou mauvais auxquels elle est confrontée.

 

La dépression nerveuse maniaco-dépressive ou trouble bipolaire qui est difficile à détecter car très proche de la dépression habituelle. Cette forme de dépression se caractérise par des épisodes d’euphorie alternant avec des épisodes dépressifs.
La Dépression nerveuse saisonnière se manifeste le plus souvent pendant les mois de l’année où le soleil est le plus timide laissant place a un temps plutôt maussade et pluvieux.

 

Dépression nerveuse postpartum ou un grand sentiment d’anxiété, de tristesse et de nervosité apparaissent chez la femme lors du premier mois suivant la naissance.
Burnout : Épuisement physique et psychique essentiellement causé par le surmenage dans un contexte de travail trop exigeant.