Trouble Bipolaire



Le trouble bipolaire est un terme méconnu, mais la maladie mentale, elle, progresse constamment. 600 000 français en souffrent dans sa forme la plus grave et les variantes sont si nombreuses qu’elles concerneraient jusqu’à 8% de la population. Ce fléau absorbe le quart de dépense consacré aux troubles mentaux. Le trouble bipolaire est aujourd’hui la sixième cause de handicaps au monde.



Le trouble bipolaire entraîne chez les personnes qui en souffrent des fluctuations d’humeur excessives, souvent extrêmes. Elles réagissent de façon disproportionnée aux événements survenus. Ces sautes d’humeur allant jusqu’à l’extrême peuvent alors entraver la vie du patient au point de l’empêcher d’avoir une vie normale. De plus sa vie familiale et professionnelle est extrêmement difficile à gérer.

 

Tout le monde peut sombrer dans la bipolarité du jour au lendemain sans raison apparente, personne n’est à l’abri. Pourquoi ? Impossible de répondre. Selon les médecins et chercheurs, les causes sont multiples et complexes. Rupture affective, choc émotionnel, consommation de drogue ou d’alcool, peuvent-être à l’origine d’un trouble bipolaire.

 

Il n’y a pas de gène aujourd’hui du trouble bipolaire. On a une prédisposition génétique au trouble bipolaire en fonction de ses antécédents familiaux. Si on a un père ou une mère qui souffre de la maladie, ce père ou cette mère va transmettre un certain nombre de facteurs de vulnérabilités génétiques à son enfant et celui-ci va être alors plus ou moins prédisposé à la maladie en fonction du nombre de facteurs génétiques qu’il va recevoir mais également toujours des facteurs environnementaux auxquels il va être exposé.